Smart Toutou
Sithon Technologies
Techniques de dressage

Lorsqu’un chiot vient d’être adopté il faut penser à l’éduquer. Plusieurs méthodes existent dont la plus ancienne et la plus connue, la méthode classique, utilisée par de nombreux clubs de dressage.

Le principe

La technique de dressage traditionnelle consiste à éduquer l’animal à l’aide de matériel (longe, laisse, collier…) et de le réprimander (avec modération bien entendu) jusqu’à qu’il parvienne au comportement attendu par le maître. Lorsque le but est atteint, le chien est récompensé par des attitudes, des caresses ou des friandises.

Cette méthode est inspirée des travaux d’Ivan Pavlov, médecin et physiologiste russe et basée sur les réflexes conditionnés de l’animal. En nourrissant son animal tous les jours à heures fixes, il s’est rendu compte que ce dernier se mettait à saliver à l’heure des repas, d’où la déduction logique du lien entre les habitudes et les réflexes.

Où et combien de temps pratiquer le dressage ?

On privilégiera un endroit calme pour débuter l’éducation d’un canidé afin de faciliter sa concentration à la fois sur lui-même et sur les ordres du maître. Une fois les bases acquises, les exercices pourront être pratiqués dans des lieux plus animés.

Pour que la technique soit efficace il est conseillé de dresser le chien tous les jours avec une moyenne d’un ou deux exercices quotidiens mais de courte durée.

Même si l’animal montre des signes de déconcentration au début, ce qui normal, il est important de bien l’encourager. Avec le temps, il gardera son attention de plus en plus longtemps ce qui permettra de lui en apprendre davantage.

Des ordres à bon escient

Les ordres ne doivent pas être gaspillés et lancés à tort et à travers. Répéter des ordres tout au long de la journée aura le résultat inverse de celui escompté. L’animal n’écoutera plus et ne distinguera plus ce qui est important de ce qui ne l’est pas. Economiser les ordres et ne les utiliser que lorsque c’est important aura beaucoup plus d’impact sur le comportement de l’animal.

Les ordres doivent être clairs et exprimés de manière précise. Si l’animal ne réagit pas c’est qu’il ne comprend peut-être pas. Il est conseillé alors de passer à un exercice plus simple et de revenir à celui qui pose problème plus tard.

La récompense, une étape indispensable

Récompenser un chien (appelé aussi « renforcement positif ») c’est le fait de valider ses bons gestes et l’occasion pour le maître de lui montrer sa satisfaction. S’il parvient à marcher en laisse et à obéir aux ordres de base tels que « assis » ou « couché », la récompense l’encouragera à continuer dans cette voie. Les récompenses peuvent prendre divers aspects, friandises, caresses, félicitations, jouets… Durant l’exercice, les friandises et les jouets doivent être rangés et hors de la vue de l’animal.

La récompense (notamment les friandises) ne doit pas être donnée si l’animal n’a rien fait de spécial car il ne ferait alors pas la différence entre le moment où il ne fait rien de particulier et celui où il est récompensé pour avoir réussi un exercice.

Dernier point, le chien doit pouvoir faire le lien entre la récompense et l’exercice qu’il vient de réussir ce qui ne laisse que quelques secondes au maître pour lui donner « son cadeau ». Aller chercher la friandise dans un quelconque endroit ne servira à rien.

N.D.R. : Avec la médaille intelligente Smart Toutou, le dressage s’effectue de manière ludique grâce aux fréquences sonores étudiées pour votre chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *