Smart Toutou
Sithon Technologies
race barzoi

Le barzoï ou lévrier russe (Rousskaya Psovaya Borzaya, psovaya borzaya signifiant « rapide à poils longs ») est une race canine originaire de Russie. La Fédération cynologique internationale le classe dans le groupe 10, lévriers, section 1, standard no 193.

Description

C’est un très beau lévrier, grand, élancé, élégant, à l’allure aristocratique. Il a une conformation harmonieuse, une taille imposante, une fourrure riche et belle en couleurs, des proportions équilibrées et des mouvements gracieux; il dégage une indéniable noblesse.

Bien entraîné, il est rapide et endurant à la course mais ne dépasse pas 55 km/h en pointe. Il peut être dangereux au combat car il est puissant et courageux. Sa taille va de 75 à 85 cm au garrot, pour les mâles, et de 68 à 78 cm au garrot pour les femelles.

Caractère

Le barzoï est un animal doux, calme, réservé – notamment avec les gens qu’il ne connaît pas. Mais cette « eau dormante » peut aussi cacher un tempérament fougueux. Certains sujets bien nés, encore très proches de leurs ancêtres chasseurs, possèdent plus que d’autres un feu intérieur qui ne demande qu’à fuser, toute leur vie durant. Vivre avec un barzoï n’est pas toujours de tout repos !

Le barzoï s’attache très fort et même exclusivement à la personne qui l’élève et qui s’en occupe le plus. Mais il n’est jamais servile. Il peut être un excellent gardien. Il se montre parfois impatient avec les enfants dont l’agitation le poussera à fuir ou – on ne peut l’exclure – à réagir de manière agressive, s’il est vraiment « poussé à bout ». Très intelligent, parfois aussi têtu qu’une mule, il requiert une éducation tout en finesse mais une main de fer dans un gant de velours. Car il est très sensible et ne supporte pas la brutalité.

Pour être équilibré, le barzoï adulte a besoin de se dépenser, de jouer et de courir tous les jours (attention : l’exercice du jeune barzoï en croissance doit être soigneusement modulé, jusqu’à l’âge d’environ 12 mois). À la maison, il aime le confort et la tranquillité.

Soins et santé

L’entretien du Barzoï se limite au strict minimum, pour un chien à poils longs: un bon brossage soigneux, une à deux fois par semaine, suffit. Un bain de temps à autre et en particulier deux jours avant une exposition (afin que le poil soit particulièrement beau et naturel).

S’il est élevé de manière appropriée et s’il vit dans des conditions favorables à son développement, à son épanouissement, le barzoï est un animal vigoureux et résistant. Cela dit, son espérance de vie est de 13 ans, rarement plus. En règle générale, les femelles vivent plus longtemps que les mâles.

Pathologies répertoriées chez le barzoï, énumérées par ordre alphabétique :

  • Affections oculaires diverses, dont la rétinopathie du Barzoï
  • Cardiopathies (entre autres: la dysplasie valvulaire)
  • Hypothyroïdie (insuffisance thyroïdienne)
  • Maladie d’Addison (insuffisance surrénale)
  • Spondylopathies (entre autres : le syndrome de Wobler)
  • Torsion (ou retournement) d’estomac (volvulus) avec ou sans dilatation, consécutive ou non à une torsion splénique

Toutes ces affections – sauf la rétinopathie dans sa forme propre au Barzoï – touchent également de nombreuses autres races canines. La plupart sont héréditaires ou à prédisposition raciale.

Sports

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Barzoï de Wikipédia en français (auteurs)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *