Smart Toutou
Sithon Technologies

Le beagle est une race de chien originaire d’Angleterre, de taille petite à moyenne. Son apparence est similaire à celle du beagle-harrier bien qu’il soit plus petit, avec des pattes plus courtes et des oreilles plus longues.

Le beagle est un chien courant, souvent utilisé en vénerie, et sélectionné pour la chasse au lapin, la chasse au chevreuil, au lièvre et plus généralement au gibier à poils. Il a un odorat très fin qui lui permet de servir en tant que chien de détection. Populaire comme chien de compagnie en raison de sa taille, de son tempérament et de son absence de problème de santé héréditaire, ces caractéristiques en font aussi un animal de laboratoire. Bien que de petits chiens courants aient existé il y a 2 000 ans, la race moderne a été développée en Grande-Bretagne dans les années 1830 à partir de différentes races, dont le talbot, le chien courant du Nord et le chien courant du Sud, races aujourd’hui disparues, et probablement le beagle-harrier.

Le beagle est dépeint depuis l’ère élisabéthaine en littérature, et plus récemment au cinéma, à la télévision et dans la bande dessinée (notamment avec le personnage de Snoopy).

Standard

Apparence

L’apparence générale du beagle rappelle celle du foxhound anglais en miniature, mais la tête est plus large avec un museau plus court, l’expression faciale complètement différente et les pattes sont plus courtes en proportion d’avec le corps. Le corps est compact, avec des pattes courtes mais bien proportionnées : il ne faut pas qu’il ressemble à celui d’un basset. Le standard anglais précise que le beagle a « une impression de distinction dénuée de tout trait grossier ».

Le standard recommande une taille entre 33 et 40 cm au garrot mais des tailles proches (de l’ordre du centimètre) de cette fourchette sont tolérées. Le beagle pèse entre 12 et 17 kg, les femelles étant en moyenne légèrement plus petites que les mâles.

Odorat

Avec le chien de Saint Hubert, le beagle est le chien au sens de l’odorat le plus développé. Dans les années 1950, John Paul Scott et John Fuller commencèrent une étude de treize ans sur le comportement canin. Ils testèrent l’odorat de différentes races en mettant une souris dans un champ d’une acre et en mesurant le temps mis pour la retrouver. Le beagle la retrouva en moins d’une minute, tandis que le fox terrier la retrouva en quinze minutes et que d’autres races, comme le Scottish Terrier, n’y parvinrent pas. Le beagle sent le sol et n’est pas très bon pour détecter une piste dans l’air.

Épreuve de travail

Le beagle peut participer à une épreuve de travail pour les chiens courants où ses qualités de chien de chasse sont évaluées avant ses qualités esthétiques. Il n’existe pas de standard de travail codifié. Le beagle est la seule race à pouvoir concourir dans toutes les catégories d’épreuves de chasse pour chiens courants. Le récri doit être harmonieux et refléter l’intensité de la chasse, la tête est collée à la piste, la queue est bien droite. La chasse doit être gaie, rapide et le rythme est soutenu. Le beagle montre un esprit d’initiative lorsque la piste est perdue.

Caractère

Le beagle a un tempérament doux et de bonne disposition, pacifique. Décrit dans de nombreux standards comme gai, il est aimable et en général ni agressif, ni timide. Réputé gentil et très affectueux, il se montre un compagnon attachant. Bien qu’il puisse être distant avec les étrangers, il aime la compagnie et est en général sociable avec les autres chiens.

Bien qu’il risque parfois d’être brusque sans le vouloir, le beagle est parfait pour les enfants de tout âge, car très joueur : c’est l’une des raisons qui en fait un chien de compagnie populaire pour les familles. C’est un chien habitué aux meutes et il peut être atteint d’anxiété de séparation. Il n’est pas un bon chien de garde, même s’il aboie ou hurle lorsqu’il est confronté à quelque chose d’inhabituel. Tous les beagles ne hurlent pas mais certains aboieront lorsqu’ils sentiront l’odeur d’une proie potentielle.

Santé

La longévité du beagle est en moyenne de 12 ans ce qui est une espérance de vie typique pour les chiens de cette taille.

La race est connue pour être rustique et n’est pas atteinte de problèmes de santé particuliers. La dysplasie de la hanche, commune aux harriers et aux grandes races, est rarement considérée comme un problème chez le beagle. Le beagle peut être atteint d’une forme de nanisme particulière, la chondrodystrophie, appelée plus familièrement Funny puppy : le développement du chiot est lent et conduit à des malformations osseuses. Dans de rares cas, les beagles peuvent développer une arthrite auto-immune dans les articulations (attaque du système immunitaire sur les articulations) même jeunes. Les symptômes peuvent parfois être soulagés par un traitement aux corticoïdes. Le beagle est prédisposé à l’hypothyroïdie, à la méningo-encéphalite, au rétrécissement pulmonaire, et à l’hypercorticisme.

Les longues oreilles du beagle sont parfois sujettes à des infections. Les problèmes ophtalmologiques fréquents chez le beagle sont le glaucome et la dystrophie cornéenne ; le prolapsus de la glande de Harder et la distichiasis apparaissent parfois, ces deux maladies pouvant être soignées par chirurgie. Une défaillance du drainage nasolacrymal peut causer des yeux secs ou au contraire laisser s’écouler les larmes sur la face : l’hyposécrétion lacrymale est héréditaire chez le beagle. Les beagles à robe bleue peuvent également être atteints d’une alopécie des robes diluées, une maladie de peau pouvant être traitée mais jamais guérie.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Beagle de Wikipédia en français (auteurs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *