Smart Toutou
Sithon Technologies
Voyage

Vous envisagez de voyager à l’étranger avec votre chien ? Sachez que votre fidèle compagnon doit, comme vous, être en règle. Pour des questions d’ordre sanitaire, les canidés font l’objet de formalités qui diffèrent selon la destination.

Voyager avec un chien dans un pays de l’Union européenne

Les pays de l’UE disposent d’une réglementation commune et sont les plus intransigeants en matière de formalités animalières. Depuis 2012, la réglementation impose que votre toutou justifie :

– D’un passeport pour canidés, uniformisé pour tous les pays membres. Les dernières directives concernant les passeports datent de 2014 mais si celui de votre animal est antérieur à cette date il est toujours valable. Le passeport détaille notamment l’identification de l’animal (puce ou tatouage), sa description, les coordonnées du propriétaire suivies de sa signature.

– D’une identification obligatoire au moyen d’une puce électronique implantée par le vétérinaire sous la peau de l’animal. Attention car depuis le 03 juillet 2011, le tatouage n’est plus autorisé. Toutefois, les animaux ayant été identifiés avant cette date pourront voyager sous réserve que le tatouage soit parfaitement lisible.

– D’une vaccination contre la rage.

Le cas particulier du Royaume-Uni, la Suède, de l’Irlande ou de la Finlande

Ces quatre pays appliquent la législation de l’Union européenne, certains ont assoupli leurs directives, d’autres ont ajouté quelques exigences supplémentaires.

Pour entrer au Royaume-Uni, un canidé doit posséder un passeport et être identifié par une puce électronique si l’identification a été effectuée après le 03 juillet 2011. Le titrage en anticorps autrefois exigé 30 jours après la vaccination contre la rage n’est plus demandé depuis 2012.

Pour voyager en Suède et en Finlande votre animal devra posséder un passeport, être identifié par puce électronique et recevoir en supplément un traitement antiparasitaire contre les vers entre 24 et 120 heures avant le départ. Ce traitement doit être validé par un vétérinaire et mentionné par ce professionnel sur le passeport.

Pour un séjour hors de l’Union européenne

Chaque pays situé hors de l’Union Européenne a établi ses propres formalités pour un canidé entrant sur son sol. Il est donc recommandé de se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade du pays concerné. En plus des obligations exigées pour circuler au sein de l’UE, un certificat sanitaire international est souvent suffisant.

Le certificat sanitaire international est un certificat attestant de la bonne santé de l’animal. Il atteste de son examen clinique, stipule qu’il est en bonne santé et apte à supporter le transport. Ce certificat est établi par un vétérinaire français dans le cadre d’un séjour à l’étranger depuis la France ou par un vétérinaire du pays d’origine de l’animal si ce dernier est importé.

En avion, des conditions de transport réglementées

Certaines compagnies aériennes comme Bristish Airways ou Flybe autorisent le transport des canidés mais uniquement en soute. D’autres comme EasyJet ou Ryanair ne les acceptent pas. Exception est faite cependant pour les chiens d’assistance.

Si votre petit compagnon a moins de trois mois, vérifiez que le pays de destination accepte les jeunes chiots car en France on ne vaccine pas contre la rage un chiot de moins de trois mois.

Ces formalités étant accomplies vous pouvez partir tranquille à l’étranger avec votre animal. Pensez aussi que pour revenir en France un test de titrage sérique des anticorps antirabiques est exigé. Vous pouvez faire réaliser ce titrage (qui devra être supérieur à 0,5 UI/ml) avant votre départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *